Facebook

Les matières premières

Les composants de nos fabrications sont très majoritairement d’origine naturelle.


- Huiles minérales dont huile de paraffine,
- Huiles végétales : lin, palme, coprah, ricin…
- Véritable huile de pied de boeuf,
- Huiles de poissons,
- Essence de térébenthine
- Cires minérales,
- Cires végétales,
- Cire d’abeille,
- Graisses animales (fabriquées dans nos ateliers),
- Lanolines
- etc

 

 

 

 

Matières cireuses

On désigne sous le nom de cires des mélanges assez complexes de matières grasses solides, et même souvent assez dures à la température ordinaire.

Au point de vue chimique, les cires différent beaucoup selon que leur origine est, soit minérale (ce sont des mélanges de carbure d’hydrogène), soit végétale ou animale (ce sont dans ce cas des mélanges d’acides gras libres ou combinés à de la glycérine et d’alcools).

Les corps gras (graisse, huile) sont des corps d’origine naturelle et ont également des compositions chimiques complexes.

 

 

Cire d’abeille

La plus connue de toutes les cires animales, de masse jaunâtre ou blanchâtre, au toucher un peu gras.

Secrétée par les abeilles en minces écailles, la cire est employée par ces insectes pour confectionner les cellules de leurs ruches.

C’est en fondant les gâteaux débarrassés de leur miel que les apiculteurs préparent la cire.

 

Cire de carnauba

Elle enduit les feuilles d’un palmier très répandu au Brésil et au Paraguay : le Copernica Cerifera. La cire exsudée à la surface de ses larges feuilles palmées forme de petites écailles de ½ centimètres de longueur.

 

Cire de Candelilla

Elle provient d’une plante mexicaine qui contient, dans la proportion de 6 à 8 %, une cire longtemps confondue avec la cire d’abeilles.

 

Ozokérite (cire minérale)

L’ozokérite ou cire fossile provient de gisement galicien.

C’est un mélange d’hydrocarbures à poids moléculaires élevés.

 

Cire montane, cire de lignite (cire minérale)

Provient des lignites saxonnes et thuringiennes sur lesquelles on fait agir des solvants.

 

Cérésine

Produit purifié obtenu de l'ozokérite, espèce de résine analogue à la paraffine, qu'on trouve surtout dans le voisinage de certaines couches de houille.

     

    Huiles de paraffine

    Huiles blanches médicinales de très haute pureté, ne contenant ni souffre, ni hydrocarbures aromatiques.

    La mise en œuvre de procédés de raffinage très poussés incluant une purification par catalytique assure un très haut degré de pureté qui excède les exigence des pharmacopées.

     

    Huile de neem

    Le neem ou margousier est un arbre sauvage qui pousse dans les régions tropicales et subtropicales.

    Les graines, après avoir été séchées, sont utilisées pour la production d’huile de neem. L’huile de neem pressée à froid est riche en acide gras non saturés simples et multiples.

     

    Huile de foie de morue

    Huile grasse obtenue à partir du foie de morue et d’autre espèces de gadidés (extraction par chauffage et centrifugation, puis filtration). Zone de pêche Atlantique Nord. Riche en vitamine A D3 E

     

    Huile de cade

    • Provient du genévrier oxycèdre : Juniperus Oxycedrus
    • Son bois, riche en « oléo résine » donne l’huile de cade par pyrolyse (distillation sèche) appelée également procédé « per ascensum » (par le haut) en référence aux fumées qui montent dans le conduit.
    • L’huile de cade, utilisée autrefois pour ses vertus cicatrisantes, est toujours très appréciée comme antiseptique et désinfectant. L’huile de cade se caractérise par un liquide sombre à l’odeur âcre, riche en molécules aromatiques et aux vertus connues depuis la nuit des temps.
    • Usage dans le domaine de la médecine vétérinaire :
      Antiseptique, fongicide pour moutons, chiens, chevaux et boeufs : plaies, soins du sabot, gale, eczéma, démangeaisons, parasites, tiques...
      Répulsive : mouches, taons...
    • Usage dans le domaine phytosanitaire :
      Antiseptique et cicatrisant : plaies de taille, blessures, cassures, chancres, …
      Antiparasitaire : champignons, insectes, …
      Fongicide : rouille, pourridiés, …
      Ovicide : contre les pucerons, charançons, …
    • L’huile de cade est un liquide limpide, homogène et noir à reflet rougeâtre.

     

    Huile de pied de bœuf

    On l’obtient en faisant bouillir dans l’eau les pieds de bœuf, vaches, veaux débarrassés de la chair et des nerfs. Au bout d’un certain temps d’ébullition et après repos, l’huile surnage et on la recueille. Quand elle est bien préparée, elle est preque incolore et elle se conserve longtemps sans rancir.

    Historiquement, l’huile de pied de bœuf était très employée dans le finissage et la nourriture de nombreux types de cuirs. Aujourd’hui, comme son prix est très élevé (du fait de la rareté des fabricants à l’ancienne), on la trouve souvent falsifiée avec les huiles les plus diverses, ou carrément remplacée par un substitut (huile type pied de bœuf, huile qualité pied de bœuf).

     

    Produits du gemmage : 

    Essence de térébenthine, huile de pin, cire de pin, colophane

    • En incisant les troncs de divers arbres résineux et recueillant le suc épais qui exsude, on obtient des gemmes de compositions différentes selon la variété de l’arbre. Fondue et décantée pour éliminer les particules de matières étrangères, la gemme est dite pâte de térébenthine.
    • La térébenthine épurée est le plus souvent distillée dans un alambic afin d’en séparer l’essence de térébenthine. Quant à ce qui reste, on obtient par divers procédés des produits tels la colophane, l’huile de résine, le brai…

     

    Cire de gomme-laque

    Produit purifié obtenu à partir de la sécrétion résineuse de l’insecte femelle Kerria Lacca Lindinger, originaire des Indes.

    La gomme-laque cireuse est obtenue à partir de gomme en grain : elle est purifiée par filtration du produit fondu ou par extraction à chaud à l’aide d’un solvant approprié.

     

    Lanoline/Suintine

    La lanoline est obtenue à partir de la graisse de laine qui est extraite des eaux de lavage de la laine. Le mouton secrète tout au long de sa vie une graisse qui imprègne sa toison et reste sur celle-ci jusqu’au lavage dans les usines textiles.

    La quantité de graisse de laine, ou de suintine qui imprègne la toison est très importante. Elle peut constituer jusqu’à 10% du poids de la laine.

     

    Suif de bœuf

    Graisse de bœuf naturellement fondue - première fonte.

    Le suif ou graisse de boeuf naturellement fondue est la première fonte de la graisse rénale des bovins. C’est la plus belle qualité de suif.


    Accueil >> les matières premières
    © 2011-2018 Trimadel • Tous droits réservés •
    Réalisation : Jordel Médias Agence Web